Réunion des Directeurs d’ORT-France sous le signe de la révolution numérique

Les 11 et 12 juillet s’est tenue à l’École de Travail ORT de la rue des Rosiers, à Paris, la réunion annuelle des Directeurs d’établissement et des services centraux d’ORT-France. Réalisée avec le concours du Pr. Roger Azria, membre du Conseil d’administration, avec la participation de Raymond Soussan, Directeur administratif et financier, et conduite, avec énergie et enthousiasme, par le Directeur général Thierry Sebagh, pour qui c’était une première, la rencontre était placée cette année sous le signe du développement et de l’innovation dans nos écoles. En ouverture, le cadre de cette mutation historique était dessiné par Emmanuel Davidenkoff, rédacteur en chef du Monde Campus et auteur de L’Ecole face au Tsunami numérique. Parmi les intervenants extérieurs, citons Sophie Bouteiller et Frédéric Lau du Club informatique des grandes entreprises françaises (CIGREF), ou encore Sébastien Sigiscar de la Direction de l’ingénierie et de l’innovation pédagogique de l’AFPA qui, tous trois, ont apporté leur perception de cette révolution avec ses impacts sur l’entreprise, l’école et la formation professionnelle.
« Comprendre les bouleversements technologiques pour adapter nos formations, préparer nos enseignants et enrichir les fondamentaux d’une institution séculaire… »,tels ont été d’emblée les objectifs annoncés par le directeur général, avant qu’il ne pose ces questions à une assemblée attentive : « Quels moyens mettre en œuvre pour assurer notre développement et notre autonomie ? Quelles relations avoir avec nos partenaires ? Comment permettre aux jeunes de réaliser leur rêve et leur désir de promotion ? Comment les amener vers des niveaux d’excellence ? »
Ces interrogations ont dominé les riches échanges qui ont suivi l’après-midi et le lendemain. Chaque directeur a eu ainsi l’occasion d’évoquer comment elles se traduisent dans la vie des établissements. Parmi les thèmes abordés : l’identité de l’ORT dans une société inquiète pour son avenir ; le sens à donner à des changements autant sociétaux, technologiques qu’humains symbolisés pour ces derniers par le départ en retraite de Claude Sabbah à Strasbourg et l’arrivée de nouveaux chefs d’établissement; les types de formation à développer avec les perspectives ouvertes par l’alternance et l’apprentissage ; les possibilités offertes par les certifications professionnelles présentées par Michel Lemberg; les formations entrepreneuriales ; les chantiers de la formation d’adultes, en particulier dans la fibre optique ; les nouveaux outils avec une démonstration bluffante d’un casque de réalité virtuelle pour la réalisation de scénarios pédagogiques ; les ressources à trouver pour investir dans ce futur proche où, face à une concurrence de plus en plus vive du privé et du public, la mise pour offrir des formations originales est importante et où, en même temps, on assiste à la paupérisation de familles ne pouvant plus assurer les frais de scolarité… Bref, et tous les participants en ont eu le sentiment, une réflexion de fond s’est amorcée là qui aura certainement de durables prolongements sur la vie de l’institution et de ses différents établissements. Comment ne pas ici remarquer que ce séminaire des directeurs où s’est esquissé le devenir de l’ORT au 21èmesiècle s’est déroulé dans les locaux de l’une des plus vieilles écoles juives de France, l’École de Travail ORT de la rue des Rosiers ? Comme si pour entrer avec assurance dans le monde de l’éducation de demain, monde où « Hollywood rejoint Harvard » selon l’image suggestive proposée par Raphaël Attias, Directeur de l’innovation et du développement, il fallait s’ancrer dans un passé aussi riche que solide sur ses bases. Reconnaissance pour cela à Philippe Alfandari, le directeur, et à son équipe qui surent nous accueillir en… fraternité !
Participants ORT : Esther Douieb (Marseille), Sylvie Ressouche (Lyon), Rachel Allal, Clara Barafranca, Méry Dayan (Paris), René Bendavid (Toulouse), Michel Benoilid (Strasbourg), Georges Bramli (Choisy-le-Roi), David Hazan (Paris), Raphaël Elmaleh (Paris), Moïse Tibi (Villiers-le-Bel), Isaac Touitou (Montreuil).

L’innovation, ça roule !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s