Les élèves de l’atelier théâtre à l’épreuve des trétaux

Mercredi 13 et jeudi 14 avril, l’atelier théâtre ainsi que les élèves de l’option théâtre de l’ORT Strasbourg ont présenté un florilège de scènes, adaptations de textes contemporains et classiques mais également de textes écrits par eux-mêmes.

Sous le titre générique, C’est un roc, c’est un pic… Les élèves de la troupe, provenant des toutes les classes de l’établissement, de la Seconde Passerelle à la Mànaa et aux BTS, ont proposé durant plus d’une heure une vingtaine de tableaux.

Cette forme théâtrale articulée en plusieurs saynètes plus ou moins longues, correspond bien à l’esprit du temps et à nos jeunes élèves. Ceux-ci ont incarné avec talent ces scènes, mêlant le tragique et le comique ou passant de l’un à l’autre. Cette année, le classique, avec les textes de Molière et d’Edmond Rostand, a eu la part belle. Tour à tour, on a pu assister à des scènes écrites par Jean-Michel Ribes sur le musée, à deux scènes écrites par les élèves (la série TV et les Clowns), à deux scènes extraites de l’Acte I et IV de Dom Juan de Molière, à de beaux extraits du Cyrano d’Edmond Rostand, (notamment La tirade du nez, Les aveux de Roxane et La Mort de Cyrano), et en final, un feu d’artifice de répliques extraites du texte « Si c’est ça », écrit par Jean-Michel Koch, Inspecteur d’Académie et Inspecteur Pédagogique Régional.

Mis en scène par Lionel Courtot, responsable du pôle théâtre, cinéma et audiovisuel à l’ORT Strasbourg et Noémie Bernardot, épaulés par Michaël Lefèvre à la régie son et lumière, ce spectacle a remporté un franc succès auprès des spectateurs. Les acteurs ont visiblement pris plaisir à écrire, jouer et interpréter ce florilège de scènes.

Les enseignements artistiques touchent une diversité de formes d’expression : les arts plastiques, l’histoire des arts, les arts appliqués, la musique, le cinéma et l’audiovisuel, le théâtre… Ces enseignements poursuivent des objectifs complémentaires : à la fois transmettre une culture et développer les pratiques des élèves mais aussi entretenir de nombreux liens transversaux avec les autres domaines d’apprentissage. La réforme du lycée a élargi le champ des disciplines proposées, en particulier à partir de la Seconde dans les domaines artistiques.

Lionel Courtot a rappelé à la fin du spectacle que cette offre artistique a été inscrite dans le tableau des options de l’ORT Strasbourg par Claude Sabbah, Proviseur et toute son équipe.

Bravo aux 30 participants pour cette belle prestation, nous souhaitons bon vent et encore de belles aventures à l’atelier théâtre !

t3_55823

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s