Le Beatrice Wand Polak Educator Award 2014 attribué à Richard Aboaf de l’ORT Strasbourg

Le prix Wand Pollak 2014 (Beatrice Wand Polak Educator Award) a été attribué cette année à Richard Aboaf, professeur dans les matières artistiques et chargé de l’action culturelle  du Lycée ORT de Strasbourg en France.

Ce prix récompense chaque année l’investissement et le travail éducatif  et culturel d’un membre du personnel des établissements ORT dans le monde, ainsi que la dimension juive engagée dans les différents projets réalisés par les récipiendaires.  Entré en 1975 dans l’établissement ORT alsacien, Richard Aboaf a mené, en dehors de sa mission d’enseignant et toujours dans un esprit d’équipe, près de 3000 projets concernant tous les domaines de l’action culturelle.

Le prix porte le nom de Madame Béatrice Wand Polak, épouse de l’ingénieur Bernard Wand-Polak qui entame sa relation avec le réseau ORT au crépuscule de la Seconde Guerre mondiale lorsqu’il est recruté pour créer des ateliers de formation dans les camps de personnes déplacées. Entre 1946 et 1948 il y avait environ 200 000 Juifs qui n’avaient pas encore réussi à retourner dans leurs villes et villages d’origine et qui étaient restés dans les camps de personnes déplacées en Allemagne, en Autriche et en Italie. La plupart de ces survivants de la Shoah avaient entre 16 et 24 ans et n’avaient pas pu accéder au système éducatif en raison de la guerre.

Des ateliers de formation furent ainsi créés et constituèrent un grand défi. C’est dans ces circonstances que Bernard Wand-Polak  fit ses premiers pas dans le réseau ORT en aidant à former des jeunes par le travail et la réinsertion sociale.

Il a également servi dans des missions éducatives en France, au Maroc et en Israël. En 1966, il a commencé à travailler en Amérique latine en tant que directeur de l’Union mondiale ORT, un poste qu’il a occupé jusqu’en 1983.

Sous sa direction, entre 1975 et 1980, les centres et départements d’informatiques de l’ORT Argentine, Brésil, Chili et Uruguay ont été créés. À la fin des années 1980 ces institutions ont atteint l’excellence.

Son épouse, Béatrice, perpétue la mémoire de Bernard Wand Polak à travers l’attribution de ce prix.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s