Apprendre, ressentir, se souvenir, témoigner.

A l’occasion de la Journée de la mémoire des génocides et de prévention des
crimes contre l’humanité, le 27 janvier, une commémoration a eu lieu devant
le Mémorial de la Shoah à Toulouse.

Les communautés juive et tutsi se sont retrouvées autour de nombreux
officiels parmi lesquels, Pierre Cohen, Maire de Toulouse, Martin Malvy,
Président du Conseil Régional Midi-Pyrénées, Henri-Michel Comet, Préfet de
Midi-Pyrénées et de la Haute-Garonne, Michel-Jean Floc’h, Directeur
académique des services de l’éducation nationale, et Kader Arif, Ministre
délégué auprès du ministre de la Défense, chargé des Anciens Combattants.

De nombreux lycéens étaient présents. Nos élèves, attentifs et émus ont pu
écouter les prises de paroles des intervenants : Hubert Strouk, enseignant
en histoire-géographie et coordinateur régional du Mémorial de la Shoah,
les représentants de la communauté tutsi parmi lesquels Jeanne Uwimbabazi
et Julienne Mukabucyana ; Annie Marcault a rendu un hommage poignant à son
mari Robert, « Bob », disparu récemment.
Deux élèves de notre établissement, Lola de la Silva et Ruben Mimouni ont
lu un extrait de la Lettre de Simone Veil.

Ce fut un grand moment d’émotion et de recueillement partagés où communautés
et générations se sont retrouvées pour se souvenir, témoigner par leur
présence de l’impérieuse nécessité d’être là aujourd’hui.
Car être là, c’est parfois déjà résister à toutes les formes d’exclusions et
de discriminations ; c’est dire non au racisme, à la xénophobie, à
l’antisémitisme ; c’est lutter contre l’ignorance qui alimente la peur de
l’autre et engendre la haine et la violence.
Il pleuvait sur la ville et lorsque le rabbin de Toulouse a entonné la
prière « El Male Rahamim » (Dieu empli de miséricorde) en hommage aux
victimes de la Shoah, un rayon de soleil a percé le gris du ciel et
réchauffé nos âmes.

« Le bourreau tue toujours deux fois, la seconde fois par l’oubli. » écrit
Elie Wiesel.
Ce lundi 27 janvier 2014, nous n’étions pas là pour rien et toutes nos
pensées sont allées vers Robert Marcault à qui cette journée était dédiée.
Nous n’oublierons jamais ses mots, jamais son regard et jamais ses
sourires.

Corine Elkaïm et Elisabeth Bilfeld

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s