Randonnée avec la classe de seconde au Lac de Saint Cricq

Que se passe-t-il à l’ORT Toulouse Colomiers quand un professeur de technologie, Henri Chicheportiche est aussi guide de randonnée quand des professeurs d’EPS, d’histoire juive, Alexandre Tibi et de français sont aussi des randonneurs ?
Que se passe-t-il quand des élèves venant de tous horizons se retrouvent en seconde générale ?
Le résultat est une journée de grand bonheur, de réflexion et de rencontre dans un Gers encore fleuri entre Cologne et le Lac de Saint Cricq.
Quatorze kilomètres de marche à vie allure, sous un chaud soleil automnal, pour les demi-fêtes de Souccoth (des Cabanes), où l’homme retrouve un lien tout particulier avec la nature sous la Soucca (cabane).
Parcourir la campagne, c’est aussi mettre en œuvre des savoirs en action, fers de lance des nouvelles priorités pédagogiques. Sur la carte IGN qui leur a été donnée les élèves tracent à partir de repères topographiques leur chemin ; une consigne : convertir la réalité perçue (lacs, ruisseaux, fermes, monuments…) en signes typographiques sur la carte pour tracer peu à peu le chemin parcouru.
Au fil de ces activités fusent les rires complices entre élèves et professeurs ; la bonne humeur se lit sur les visages. Sortir des cadres parfois trop rigides du face à face pédagogique favorise d’autres expériences. Au chant lancé par une élève et repris en cœur par la classe, le rythme s’accélère, les kilomètres défilent sous les pas de la jeunesse.
Retour au lycée, les activités ne sont pas terminées. Chacun, dans un atelier d’écriture en français, met en mots poétiques le vécu de cette charmante journée. Je leur laisse donc la parole.

Du haut des plaines
Sans larmes ni haine
Nous marchions solidaires
Pour une balade en plein air

Les liens qui nous ont soudés
N’étaient pas solides
Après cette journée ensoleillée
Que d’actes intrépides

De nouveaux horizons
Le respect comme blason
Nous sommes repartis
Liés pour la vie

Séphora Ferrah

Nous nous engageons dans une marche endiablée,
La journée à peine commencée.
Dans les sentiers en plein air, nous nous mettons à chanter.
Pendant cette journée, le maître mot est convivialité.
Nous ne cessons de rigoler.
La classe avance ensemble, nous sommes soudés et liés :
Une classe avec beaucoup d’amitié, Le bonheur d’avoir connu des personnes que l’on ne peut qu’aimer,
Le soleil au sommet.
Les Secondes de l’ORT sont tous excitées.
Nous rentrons après avoir passé une excellente journée
Avec des professeurs que tout le monde a appréciés.
En rentrant avec le souvenir de s’être bien amusé,
Etant entre amis, nous sommes tous prêts à recommencer.

Marjorie Castéran

Lydia Lévy, professeur de français.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s