Disparition de Daniel Kluger

Le 27 mai, disparaissait à l’âge de 65 ans, notre administrateur et ami Daniel Kluger. Tout le personnel qui le connaissait bien puisque plus de 70 salariés dont plusieurs directeurs avaient suivi ses cours de management, a été bouleversé par la nouvelle. Le président, Lucien Kalfon, lui a rendu un hommage très émouvant reproduit intégralement ci-dessous.

________
Hommage à Daniel Kluger

C’est avec une profonde tristesse que j’ai appris le décès de Daniel, que j’ai bien connu pendant ces dernières années. C’était un homme d’une qualité rare, aux talents affirmés, à l’intelligence avisée, et d’une joie de vivre éclatante. Il s’était investi dans l’ORT qu’il considérait, à l’image de nous tous, un peu comme sa Maison.

Son dévouement, son énergie, son attachement aux développements de nos activités étaient unanimement appréciés et nos succès récents lui doivent beaucoup.

Homme de conviction, aux idées fortes et généreuses, il savait toujours, avec patience et mesure, les faire partager, ce qui rendait sa compagnie précieuse et recherchée.

D’une grande humanité, mon cher Daniel, vous professiez un grand respect à l’égard des personnes de toutes catégories avec lesquelles vous étiez en contact. Vous avez été longtemps membre du Conseil d’administration. Et j’ai perçu comme une sage et heureuse décision votre nomination parmi les membres de notre Bureau, où vous preniez la parole toujours à bon escient. Vous y aviez l’art de livrer des informations utiles et de présenter des observations éclairantes qui nous permettaient de prendre des dispositions prudentes sur des sujets délicats et difficiles.

Je me souviens de la dernière occasion qu’il m’a été donnée de vous rencontrer il y a encore quelques mois au siège de l’ORT. Vous étiez disponible, accueillant, et vous aviez à cœur de montrer un relatif optimisme quant à votre santé.

Hélas ! La maladie ne vous a pas épargné peine et souffrance. Vous avez lutté contre elle avec un immense courage et un esprit toujours positif, sans jamais baisser la garde !

Lorsqu’elle a gagné du terrain, vous avez continué à espérer la vaincre, tout en restant présent au monde et aux autres.

Malheureusement « la pieuvre » vous a emporté.

Cher Daniel, je ne m’habitue pas à l’idée de ne plus jamais vous entendre et de ne plus jamais partager en sympathie nos travaux, en accompagnant nos légitimes ambitions. Vous allez beaucoup nous manquer. Vous allez beaucoup manquer à l’ORT. Vous allez beaucoup manquer à ceux qui, comme moi, vous portaient une profonde estime.

Vous voilà à présent tout là-haut, quelque part, probablement sur un beau nuage. Laissez-moi imaginer que vous nous voyez et que vous avez pour nous un sourire attendri, alors que nos pensées les plus émues vont vers vous.

Puissiez-vous désormais reposer en paix avec la certitude du devoir accompli et de la tâche bien conduite. La Providence saura reconnaître en vous l’Homme de Bien doué de vertus exemplaires.

Selon une pensée rabbinique, je vous dis : « Que Dieu veuille que votre âme soit désormais rattachée au monde céleste des vivants et des justes pour l’éternité. »

Dans cet hommage, puisse votre famille trouver les sincères condoléances que je lui adresse et accepter les vœux de courage et de réconfort que je forme pour elle en cette douloureuse épreuve.

​Paix et Affection à Daniel.

​Lucien KALFON

20120504-134255.jpg

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s