TEMOIGNAGE à L’ORT-LYON de M. Benjamin ORENSTEIN

Vendredi 2 Décembre est un jour mémorable au Lycée; en effet nous avons vu dans le cadre de la préparation du concours national de la Résistance et de la Déportation, deux interventions, celle de M. Rémi ZERBIB, professeur d’Histoire-Géographie à l’Université Lyon 1 et au Lycée, suivi du témoignage de M. ORENSTEIN, ancien déporté des camps de la mort;

C’est avec passion que M. Rémi ZERBIB a présenté cette période tragique de l’Histoire de 1939 à 1945.
Il a expliqué comment Hitler a su tirer profit de la situation en voulant éliminer des populations entières qu’il considérait comme inférieures, en les gazant et les brulant. Le but était d’aboutir à l’extermination totale des juifs d’Europe recensés dans le cadre de la Solution finale dirigée par Adolph Eichmann.

Mais Hitler n’a pas réussi à détruire l’HOMME.
Dans les camps nazis, il y eu plusieurs actes de résistance, plusieurs révoltes : le film « les rescapés de Sorbibor reflète bien ces actes de résistance.
Essayez de rester en vie était une volonté de nombreux déportés.

Dans un deuxième temps, dans notre salle polyvalente, M ORENSTEIN, président de l’Amicale des déportés d’Auschwitz a présenté devant un public attentif et respectueux, un témoignage poignant et douloureux.

M ORENTEIN a décrit le récit de sa vie avec simplicité et dignité.

C’est dans un silence absolu que les élèves ont écouté pendant plus d’une heure et demie, avec
d’autant plus d’attention. Ils ont été sensibilisés et impressionnés par l’exposé clair et précis de M. Rémi ZERBIB pendant plus d’une heure et demie.

Jeune adolescent, M. ORENSTEIN assiste à l’arrivée des nazis dans son village. La voix étranglée par l’émotion, il a raconté sa vie dans les camps. Il apprend avec une douleur immense l’exécution de ses frères et de sa nièce avant d’être transféré au camp d’extermination
d’Auschwitz-Birkenau.

Les élèves comme les professeurs sont restés pétrifiés par sa présentation. Ils étaient choqués, révoltés et tristes d’apprendre jusqu’où la haine pouvait aller. Ils ont exprimé par écrit leurs impressions, rendant ainsi hommage à M.ORENSTEIN et à ses chers disparus.

Seul survivant de sa famille, il est libéré du camp d’Auschwitz-Birkenau, le 27 janvier 1945. Il pesait 38 kilos et les jours qui ont suivi sa libération ont été très difficiles.

6 millions de juifs, sans oublier les résistants, les tsiganes et les homosexuels ont été exterminés dans les camps de la mort. M. ORENSTEIN est un des derniers témoins vivants de cette période et il a sensibilisé les élèves pour qu’ils deviennent à leur tour les témoins des témoins pour que plus jamais une extermination d’un peuple d’une manière programmée, bureaucratique, industrielle et systématique ne puisse se reproduire.

Les élèves ont compris la chance qu’ils ont eu de rencontrer un des derniers survivants de la Shoah.

Face aux périls de notre temps, il faut que les populations apprennent à vivre ensemble en dépit de leurs différences, afin de faire triompher le Droit, la Liberté et la Tolérance.

Merci à M ORENSTEIN pour ce vibrant témoignage.
Léa ELHADAD

Cette entrée a été publiée dans Lyon. Bookmarquez ce permalien.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s