Monsieur Georges Emsalem nous a quittés

C’est avec émotion que le lycée ORT Lyon a appris le décès de Monsieur Georges Emsalem.

Arrivé d’Algérie en 1962 où il était directeur d’ORT Algérie, il accepte sur Lyon une mission de trois mois proposée par la direction d’ORT France. Il est alors chargé d’évaluer les potentiels de l’école située à cette époque au 3 rue de l’Harmonie dans le 3ème arrondissement de Lyon. Il s’agissait effectivement de préparer l’accueil et l’admission des nouveaux arrivants en provenance du Maghreb. Cette fonction « provisoire » se transforme finalement en poste de directeur, poste qu’il occupera près de … 20 ans !

Georges Emsalem lance rapidement des travaux de rénovation, ouvre un centre de formation pour adultes et complète le personnel en place par ses anciens collaborateurs d’ORT Algérie. Ces premiers éléments de restructuration suffisent pour gérer le fonctionnement de l’école sur quelques années mais cela s’avère rapidement insuffisant compte-tenu des besoins de développements.

Trois objectifs majeurs deviennent les priorités de Georges Emsalem sur sa première décennie aux commandes d’ORT Lyon: bâtir une nouvelle école, créer de nouvelles sections pour adultes, redéfinir l’attribution des locaux administratifs et des ateliers. L’école de la rue de l’Harmonie souffrait comme les précédentes d’être un lieu qui n’avait pas été conçu pour être une école. Très vite la nécessité de créer un bâtiment moderne, fonctionnel et doté de toutes les structures inhérentes au fonctionnement scolaire s’est donc fait jour. Sur un terrain de 6000m2 au cœur du 8ème arrondissement, la nouvelle école ORT de Lyon ouvre ses portes en septembre 1975 et peut ainsi proposer aux élèves et aux stagiaires un environnement d’une qualité très novatrice pour l’époque : un gymnase, une bibliothèque, un restaurant scolaire, une grande cour de récréation … De nouvelles formations à partir de cette date complètent un dispositif scolaire qui ne peut que trouver un écho favorable dans la société éducative. Georges Emsalem quitte sa mission de « trois mois » (!!) en 1983 et lors d’un entretien accordé en 2000, il nous confiait : « … j’ai la grande satisfaction d’avoir contribué à doter l’ORT Lyon d’un établissement de qualité et d’être resté fidèle aux objectifs humanistes de l’ORT en œuvrant dans le sens de l’ouverture et de la tolérance. »

Après 37 années passées au service de l’ORT, il laisse à tous ses anciens collaborateurs l’image d’un homme d’une grande rectitude morale.

Catherine Déchelette-Elmalek.

Cette entrée a été publiée dans Lyon. Bookmarquez ce permalien.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s