De retour de la Marche…

Bel effectif cette année de notre Etablissement pour une Marche du 1 Mai au 12 Mai 20011.

35 élèves et 3  accompagnateurs, pour un circuit en POLOGNE du 1 Mai au 5 Mai  et une escapade en ISRAEL du 6 Mai au 11 Mai.

Toute les Marches pourraient se ressembler mais LA SHOAH est un événement tellement énorme que le registre de sensations, de réflexions et d’enseignements, sont inépuisables, et nous sommes toujours surpris de découvrir après chaque voyage en POLOGNE notre stupeur  et notre incompréhension

La préparation des élèves longtemps avant le départ, permet de ne pas laisser l’émotion prendre le pas sur l’histoire et ainsi avoir une approche posée et réfléchie de l’événement sans  le priver bien sur de l’affectif qu’il contient.

Conscients de cela, nos élèves ont pu relever un tel défi et s’immerger dans cet univers : les : livres, les films, les  documentaires historiques, les témoignages, les visites de lieux. Autant d’approches pédagogiques qui favorisent la prise de conscience, qui justifient le travail et le devoir de mémoire devant lequel leur rôle est essentiel

C’est le but de la Marche : nous ne changerons pas l’histoire, hélas nos jeunes évoluent psychologiquement, par conséquent il convient de s’adapter à eux  pour que ce message puisse passer, que cette histoire du Peuple Juif en Pologne demeure au cœur de leur vie juive, pour simplement ne pas oublier, pour simplement avoir les armes nécessaires face à la négation, face à l’indifférence, et que leur regard vers l’autre ne se parasite pas de préjugés.

Les rendre vigilants et responsables : chaque pas parcourus entre AUSCHWITZ et BIRKENAU, chaque regards, même furtifs, sur des chaussures ou des valises, seront autant

d’empreintes  et de traces pour structurer leurs jugement et les aider à se « grandir ».

Mais que serait ce voyage sans ISRAEL ? La partie Israélienne de ce binôme est  la réponse libératrice après le parcours Polonais empreint de douleur et de tristesse. Mais là aussi,  gardons nous de ne pas présenter ISRAEL comme un beau catalogue touristique, mais comme NOTRE grand Livre D’HISTOIRE. Chaque page de ce livre nous interpelle à des degrés divers : la question n’est –elle pas le moteur de l’éveil ?

Nos élèves ont fait ce voyage, et cela est essentiel. L’ORT restera la demeure de ce projet plus que jamais, et plus que jamais elle trouvera les termes et les méthodes pour que ce combat contre l’oubli soit une de ses  actions majeures.

Marcel BENKIMOUN

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s