Comment concilier poésie et économie?

C’est cette prouesse que réussit par un charme poétique, Patrick Tafani, professeur à l’ORT Toulouse et poète reconnu, publié, apprécié.

Rien de plus naturel que de présenter ses poèmes en prose à l’épreuve de français du baccalauréat.

Rien de plus simple que d’organiser, en ce mois de février, des rencontres entre le poète-professeur et les élèves des premières gestion, communication et électrotechnique qui vont travailler sur ces oeuvres .

Que dit le poète Patrick Tafani quand on lui demande de parler de ses vers? Il parle de poésie, par modestie, par pudeur sans doute: « La poésie magie de la rencontre avec l’autre; elle permet d’affronter le quotidien…elle rend plus fort. »

Moments d’échange avec les élèves qui perçoivent le privilège de l’instant. Peu à peu , dialoguant avec eux, le poète dit la naissance du poème, dévoile une

métaphore, l ‘ancre dans la réalité de son imaginaire. Les personnages se dessinent dans une « géopoétique », portraits intimement liés au Vaucluse, à

l ‘enfance de Patrick Tafani qui cite René Char, né sur les mêmes terres :

« Si nous habitons un éclair, il est le coeur de l’Eternel ».

Ce foudroiement poétique, c’est ce que nous donne à partager Patrick Tafani, avec émotion et tendresse.

Les élèves écoutent, questionnent percevant qu’une aile de mystère se soulève, les saisit… Le baccalauréat est loin, oublié…

Doux plaisir des consciences qui se frôlent, se découvrent, s’apprécient, s’estiment.

Merci Patrick pour ce partage d’émotion.

Lydia Lévy, professeur de Lettres, ORT Toulouse [end]

Un petit aperçu d’un des poèmes intitulé

« Mireille Sorgue

Comme une ville qu ‘on va prendre ».

« Que pouvait-il bien advenir de cette élégance sinon une beauté inaugurale, une radicalité heureuse de se déployer, un sommet aussitôt atteint et aussitôt à reprendre, presque comme une ascension qui s’épure d’un passé d’effondrement?

Jamais jeune fille ne fut autant femme, jamais femme ne fut autant jeune fille ».

Les rives se souviennent- nuages montés jusqu’aux tempes- de cet amour du corps qui caresse l’esprit. »

Sites qui accueillent les textes de Patrick Tafani :

– Le site du Philosophe Robert Redeker dans la rubrique « Les alliés substantiels ou textes d’amis » ; www.robertredeker.fr

– Le site « Association des amis de Fernando Pessoa ». fernando-pessoa.com

– La société des études André de Richaud. www.andrederichaud.fr

– Les cahiers du Moulin. Les Amis d’Armel Guerne. www.armelguerne.eu

Et le Site Patrick Tafani, « LES MILLE VISAGES ET L’ENFANT BLEU ». parelie.overblog.com

Un texte de l’auteur : ANDRÉ DE RICHAUD OU LA FOLIE EXTRAORDINAIRE

Une réflexion sur “Comment concilier poésie et économie?

  1. Monsieur tafani vous êtes de la graine des grands poêtes comme on n’EN FAIT PLUS.Continuer à nous ennivrer de tant de beauté poêiique…..cordialement votre A

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s