«Chère Edzia…» : un spectacle pour témoigner de la déportation

A l’initiative de l’Association ETHIC, ORT Strasbourg a accueilli le lundi 22 mars 2010, la troupe théâtrale de l’Atelier Marcadet de Paris qui à donné deux représentations de la pièce « Chère Edzia, Chers enfants… »
Cette pièce est la fruit de l’adaptation d’une correspondance éditée par le CERCIL* en 2002 entre Modka Rotgold interné au camp de Beaune-la-Rolande, sa femme Edzia et ses enfants. Une correspondance exceptionnelle découverte dans une boite de chaussures sur le site du camp il y a quelques années, car peu de temps avant d’être déporté à Auschwitz le 28 juin 42, ce père de famille a renvoyé une partie des lettres qu’il avait reçues de ses cinq enfants. L’un des fils de la famille Rotgold, Serge, était présent dans la salle au milieu des jeunes élèves des classes de seconde de l’établissement. Survivant, témoin direct et acteur de cette histoire, Serge Rotgold a répondu avec le metteur en scène et les acteurs de la troupeMarcadet , aux questions des élèves touchés par cette pièce de théâtre qui fait ouvre de mémoire. Cette pièce a également été donnée dans nos murs pour les élèves de l’école Aquiba, les établissements de Sainte Clotilde, d’Illkirch et de Haguenau ont également accueilli le spectacle dans la semaine.
*Le CERCIL est le CEntre de Recherche et de documentation sur les Camps d’Internement du Loiret
Richard Aboaf

Laisser un commentaire